Choisir une porte blindée – Les aspects techniques (2/3)

Après avoir effectué le point sur le choix d’un « bon installateur » dans sa première partie, ce guide d’achat vous propose maintenant de découvrir les aspects techniques pour bien choisir une porte blindée.

Plus rien ne vous échappera, cette deuxième partie du dossier vous facilitera considérablement la tâche en vous apprenant de manière simple les points essentiels à retenir et feront de vous un client à qui l’on ne raconte pas n’importe quoi…

Sachez tout d’abord que la profession d’installateur ainsi que l’appellation « porte blindée » ne sont malheureusement pas protégés et que par conséquent, tout folklore est permis…!

Il y a d’une part les professionnels reconnus et ensuite les marchands de “sommeil” qui tenteront de vous vendre : la meilleure porte du marché la plus solide des autres équipée d’une serrure type coffre de banque inviolable…

C’est pourquoi il est toujours intéressant de débuter en laissant le professionnel « exercer son art » donnez lui le temps, ne l’interrompez pas, écoutez-le c’est lui qui doit donner des explications précises et compréhensibles sur les portes blindées qu’il propose, c’est un excellent exercice pour comprendre si un spécialiste maitrise son  « savoir-faire »  vous lui poserez ensuite toutes les questions que vous voulez.

Que souhaitez-vous protéger ?

S’agit-il de votre logement, de l’accès arrière d’une bijouterie ou d’un commerce de matériel électronique fort appréciés ?…

Choisir une porte blindée c’est accorder une importance à sa conception ainsi que son installation qui définiront la protection suffisante, c.-à-d. la « résistance temps » que vous mettrez entre le malfaiteur et le bien qu’il convoite !

D’un point de vue technique une porte doit répondre à trois critères précis,

1/ La résistance à l’effraction

Pour bien choisir une porte blindée, cela débute par sa qualité de construction, les composants et le nombre de points de verrouillage nécessaire.

Contrairement aux idées reçues, la qualité d’un bloc porte blindée ne se défini jamais à la quantité de points de verrouillage, en effet une porte blindée possédant 20 points de verrouillage mais ayant une construction faible (tôles minces, pas de renforts etc) n’aura aucune efficacité face à un pied de biche d’un mètre, sa seule efficacité sera subjective tout au plus elle rassura son occupant…

Le guide d'achat porte bindée

L’huisserie (bâti, dormant) devra être assemblée en atelier si possible soudée et ensuite fixée de manière solide à la maçonnerie, l’utilisation d’un seuil plat soudée au reste de l’huisserie et fixé au sol est un atout en matière de résistance a l’effraction.

Le vantail (porte, ouvrant) devra avoir une âme renforcée, une simple tôle ne sera pas suffisante.  Ce renfort peut-être obtenu par des profils constituant une « ossature » suffisante ou par un ensemble réalisé par des couches successives de panneaux en bois et tôles d’acier.

Le mécanisme de verrouillage aura pour but de maintenir la vantail de son huisserie, c’est pourquoi un verrouillage sur les parties les plus sensibles est essentiel (voir photos ci-dessous) et ce n’est pas la quantité de points qui sont importants mais bien la qualité même de la serrure utilisée.

Guide achat porte blindée

2/ La résistance de la serrure

Les cambrioleurs tentent aussi parfois de forcer le mécanisme pour « déverrouiller » la serrure, cela nécessite une résistance élevée du mécanisme. S’il s’agit d’un cylindre (canon/barillet) il devra être de haute sécurité et protégé par un blindage appelé rosace, garniture ou écusson. L’ensemble offrira une résistance efficace aux tentatives de forage, crochetage et extraction du cylindre, ce point est essentiel dans le choix d’une porte blindée.

Guide achat porte blindée

3/ La fraudabilité

Puis-je faire un double de votre clé à votre insu ?

Vous me confiez une clé ou si je l’emprunte une heure, saurai-je faire un double ou pas… Dans l’affirmative peu importe la Clé de porte blindéesolidité de la porte je deviendrai un « utilisateur » Il faut que la clé soit réellement protégée contre le duplicata, ceci impose qu’un brevet ait été déposé sur la  marque et le modèle de la serrure (cylindre, canon) sans ce brevet, vous n’aurez aucune certitude que votre clé ne soit reproductible, peu importe l’argument commercial utilisé lors de la vente «  cylindre avec certificat de propriété, clé type coffre-fort etc »

Pour conclure

Après avoir choisi les adresses à visiter vous connaissez maintenant les aspects techniques important pour savoir comment choisir une porte blindée.

Dans la prochaine et dernière partie de ce guide nous aborderons l’aspect esthétique mais aussi l’importance de la certification et l’installation d’une porte blindée.

Un document (guide d’achat pratique) reprenant les conseils pour bien choisir une porte blindée et un lexique des termes utilisés dans la profession sera disponible en téléchargement gratuit.

Ci-dessous les liens vers les autres parties de ce guide d’achat sur les portes blindées.

 

Comment choisir une porte blindée ? – l’installateur (1/3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *